Acheter dans un magasin en ligne basé en Union européenne ne pose aucun souci. Il n’y a pas de limite de quantité et aucune taxe d’importation. La liberté des biens prévaut au sein de l’Union. Il faut juste payer la TVA directement au vendeur comme lors d’un achat en Belgique. Seules les boissons font exception, car il faudra payer les accises dans certains cas.

Dépasser 150 euros d’achat coûte cher

 

Commander hors Union européenne peut être plus difficile et peut coûter cher. Une quantité limite existe. Si elle est dépassée, des taxes supplémentaires de douane peuvent être ajoutées tout comme des accises. Il faudra de toute façon payer la TVA.

Pour les petits achats, les lois sont assez souples. Un paquet d’une valeur de moins de 22 euros ne nécessite pas de paiement supplémentaire. De 22 à 150 euros, les taxes de douane ne sont pas appliquées. Il faudra par contre payer la TVA. Au-delà de 150 euros, il faut aussi bien payer les douanes que la TVA. Cette dernière est payée sur le total d’achat plus les accises plus les droits de douane plus les éventuels coûts administratifs. Le prix peut vite grimper.

Accises

Les accises sont uniquement appliquées sur certains produits comme l’alcool, les boissons contenant de l’alcool, le thé, le café et d’autres boissons sans alcool. S’ils sont consommés en Belgique, il faudra payer  des accises. Des exceptions existent en cas de faible quantité d’achat. Pour y avoir droit, il faut que la livraison soit directement effectuée par le fournisseur et que l’usage soit uniquement personnel. Ce qui est impossible pour les achats en ligne vu qu’une entreprise tierce se charge de la livraison.

La vente de produits de tabac (cigarettes, tabac, tabac à chicha, etc) est interdite en ligne.